Visites virtuelles : comment voyager dans le monde à l’époque du coronavirus ?

La propagation du coronavirus en Europe et dans le reste du monde a contraint des millions de personnes à annuler leurs voyages. Certains ont dû reporter leurs projets de vacances à l’étranger, d’autres ont vu leur départ en croisière reporté à une date ultérieure, et d’autres encore ont été contraints d’annuler une réservation d’hôtel antérieure.

L’isolement social et la quarantaine imposés par le gouvernement doivent être respectés afin d’empêcher le virus Covid-19 de se propager d’avantage, mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez plus voyager. En fait, il existe plusieurs plateformes et outils en ligne qui permettent à quiconque d’entreprendre un ou plusieurs voyages virtuels autour du monde, même dans les endroits les plus reculés.

Voyages virtuels : l’exemple de Google Earth

Google Earth est l’une des meilleures solutions pour les utilisateurs qui souhaitent se rendre à l’étranger tout en restant confortablement assis sur le canapé de leur domicile. Il existe deux versions de la célèbre plateforme de Google : l’une normale et l’autre basée sur des graphiques 3D combinés à la réalité virtuelle (VR).

Pour une visite panoramique immersive, avec la possibilité de toucher virtuellement les musées, les attractions et les merveilles naturelles, la meilleure solution est la version 3D avec réalité virtuelle intégrée. Par exemple, Google Earth 3D vous permet de vous placer virtuellement devant l’entrée du Louvre à Paris, puis de vous catapulter devant un temple shinto au cœur de Tokyo quelques minutes plus tard. Pour une expérience encore plus immersive, il est conseillé d’essayer Google Earth 3D en portant une visière de réalité augmentée.

Voyages virtuels : lieux exotiques et images historiques

Les utilisateurs qui aiment les endroits exotiques et se trouvent aujourd’hui dans l’impossibilité d’organiser des vacances même si elles ne se trouvent qu’à 50 km de leur commune de résidence peuvent utiliser l’application web Streetviewr. L’application permet aux voyageurs de sélectionner une destination au hasard parmi les nombreuses disponibles ou de choisir un lieu en fonction des évaluations et des commentaires laissés par les autres utilisateurs. A la fin du séjour virtuel, les utilisateurs peuvent exprimer leur opinion en laissant un commentaire positif ou négatif sur ce qu’ils viennent de voir.

Pour les plus nostalgiques au contraire, qui ne peuvent s’empêcher de penser au passé, la solution idéale est l’HystoryPen. Le portail en ligne compare une myriade d’images historiques avec les derniers clichés pris par Street View (intégré à Google Maps). HistoryPen offre un moyen original de voyager dans le temps, notamment grâce à la fonction de chronologie qui permet de choisir son époque historique préférée.